Où voyager ?
Si je pouvais partir, j’irais où ?
En Asie, en Géorgie, dans des grottes,
en Islande ?
En réalité
la destination qui ne cesse de m’appeler
depuis des années
est un endroit à l’intérieur de moi.

Pourtant je connais
qualitativement
les profondeurs de mon être.
Comme un spéléologue
je ne cesse de descendre
le long
de mes cordes vocales
depuis des années.

J’accomplis le chemin inverse
de celui entrepris

par ma voix
par mes mots.
Je descends
pour remonter à la racine.
A la source.
Ainsi, j’y ai découvert
des fontaines de joie
de créativité
pratiquement de jouvence.
J’y ai découvert aussi
des animaux perturbants
de ceux
contre lesquels on veut solidement s’équiper
pour éviter une attaque
une infection
une transmission
une maladie.

J’y ai découvert
bien des choses
à l’intérieur de moi
à la lueur du flambeau de ma conscience
de ma présence
de mon courage
de mon désir de vérité.

Pourtant
comme un Égyptologue
en plein cœur d’une pyramide
je sens qu’une pièce
encore me résiste.
Un endroit caché
une caverne dérobée
qui me nargue
et qui se montre à moi
uniquement
en intuition
en sensation
en rêve.

Alors, si je pouvais
partir
j’irais où ?
Je redescendrais
une nouvelle fois en moi.
Spontanément
je dirais seul
mais en fait probablement avec toi.
Ta présence orienterait la lumière
sur des endroits
où je ne regarde pas.
Jamais.
Je pense tout scruter
tout parcourir de mes yeux
de mes doigts.

Mais des biais
ont dû s’immiscer
pour justifier l’amour,
l’amitié :
les complémentarités.

Oui
la prochaine fois
je partirai en moi.
Mais avec toi.
Au-delà.
Là-bas.
Grâce à toi.

Grâce à toi.