Je brûle
Quand tu brilles
A croire
Qu’il y a de l’essence
Dans mes sens :
T’es mon moteur.

T’es mon navire
Je planifie
Je suis armateur.
Même si pour l’instant
C’est dans
les armatures
De lingerie
Que je voyage
Je suis un mateur.

La distance
Entre nous
J’avance
Sans cesse
pour la combler.
Pourtant
niveau sagesse
Je suis déjà
bien en avance,
Quand
la beauté se satisfait
Est-ce que
ça veut dire
Forcément
Qu’il faut reculer ?

Et je m’interroge
« Allez
Mon pote
déroge
Pour sa gorge
A ta quête
de vérité ».
Fais le point :
Tes points
Trop
D’interrogation
Pas assez
D’exclamation
Elle c’est plus l’assurance
La syntaxe
Pour l’exciter.

Et voilà
Que je brûle
A nouveau
Quand je te vois
Et que tu brilles.
A croire
Qu’il y a trop d’essence
Dans mes sens.

Heureusement
Qu’il y a
ton existence
T’es ma station
De sens
Car
moi
je carbure
Uniquement
A la beauté.

A la beauté.